Retour

L’ouverture littorale de la métropole Nantes Saint-Nazaire est un atout exceptionnel.

Afin de révéler et de faire émerger une stratégie globale de développement pour les 15 à 20 prochaines années, ce projet doit se réaliser collectivement, avec les acteurs du territoire et les citoyens. La dynamique résidentielle, économique et touristique est indéniable mais la dimension littorale et maritime reste un potentiel à révéler, à valoriser et à offrir à tous.

Cette identité forte et singulière est partagée et constitue un patrimoine auquel les habitants sont attachés. Elle est cependant peu visible, notamment dans l’épaisseur de ce littoral, qui s’étire jusqu’aux Marais de la Grande Brière. Les villes de Saint-Nazaire et Pornichet, avec l’agglomération nazairienne et le Pôle métropolitain
Nantes Saint-Nazaire ont souhaité engager la coconstruction dynamique d’une vision partagée, avec l’État, le département de Loire Atlantique, le Grand port maritime et la Chambre de commerce et d’industrie. Accompagnés par une expertise auprès de cabinets d’architecture et de paysage internationaux (Agence TER, Grand Prix de l’urbanisme, Agence barcelonaise Jornet-Llop-Pastor, Alphaville, programmistes), les collectivités ont élaboré une vision qui se décline à travers cinq ambitions claires et affirmées. Elle vise à se concrétiser par des projets dès aujourd’hui mais aussi dans le temps long pour une inscription durable sur le territoire. Il s’agit d’imaginer aujourd’hui le devenir de ce littoral de la métropole Nantes Saint-Nazaire dans un souci qualitatif, résolument au service de tous ses habitants.

« Notre ville a la chance extraordinaire d’être entourée de plusieurs rives : océan, Loire, Brière bordent Saint-Nazaire. Ces espaces d’exception ont favorisé sa naissance autant qu’ils constituent le socle d’un bel avenir. Saint-Nazaire est au coeur de deux dynamiques métropolitaines. L’une plus ancienne, installée et nourrie, qui fait du duo Nantes Saint-Nazaire une métropole d’exception dans le paysage national. L’autre, en cours d’émergence, va de la Vilaine à Pornic et fait de notre ville le cœur d’une métropole littorale bien réelle et à la forme originale, traduction des modes de vie et des déplacements des habitants. Saint-Nazaire est en effet inscrite dans une agglomération qui entrelace espaces urbains, espaces naturels, terres agricoles. Ce sont un privilège et une opportunité dont nous devons prendre soin.
Tout cela m’amène à souligner la grande qualité du travail conduit avec la commune de Pornichet autour de cette réflexion paysagère et urbaine partagée. Être ensemble, communes, Pôle métropolitain Nantes Saint-Nazaire, partenaires du territoire a permis de mobiliser des équipes de premier plan qui ont apporté leurs regards, leurs questions, leurs analyses pour mieux comprendre les enjeux et le fonctionnement de notre façade littorale commune. Merci à eux. Tout cela a permis de réunir une matière originale, prospective que nous souhaitons maintenant partager largement. 
»
— David Samzun

« La démarche « Ambition maritime » a été une formidable opportunité pour fédérer les énergies autour d’une vision partagée et complémentaire de notre territoire : de Saint-Nazaire, ville d’estuaire, à Pornichet, ville de bord de mer, c’est bien la force et l’originalité d’un littoral aux identités plurielles qui s’expriment. À travers les projets, propres à chaque ville, nous affichons l’ambition commune d’offrir un littoral cohérent et attractif, où il fait bon vivre à la fois pour les habitants ma is aussi pour nos nombreux visiteurs, l’aménagement de la Pointe du Bé avec le soutien de la CARENE en fut un très bel exemple. Cette réflexion est également l’occasion de rappeler tout notre attachement à préserver et à valoriser nos espaces, qui font la réputation de notre belle cité, mais aussi de réaffirmer notre volonté de conforter l’identité balnéaire de Pornichet. Et cela passe notamment par l’avenir de nos ports, qui offrent actuellement une capacité d’accueil importante qui se situe au 5e rang de la façade Atlantique avec 1 650 anneaux. Les concessions se termineront en 2026. Nous avons donc aujourd’hui un formidable challenge à relever, avec les Pornichétins et l’ensemble des acteurs de notre territoire, celui de penser les ports de demain, avec la triple volonté de rapprocher nos ports du coeur de ville, d’anticiper les besoins futurs des plaisanciers, et enfin, d’en faire de véritables lieux de vie, animés, où il fait bon se promener et consommer. Pour concrétiser cette ambition, partagée par l’ensemble des Pornichétins lors de différentes étapes de concertation, le cabinet Jornet-Llop-Pastor nous a proposé un avant-projet d’aménagement de nos ports, qui a été le fruit de nombreux échanges. Un avant-projet, sobre et opérationnel, que nous allons prochainement présenter, et qui, j’en suis sûr, emportera l’adhésion du plus grand nombre. »
— Jean-Claude Pelleteur